J-ai-vaguement-ton-coeur

Blog de J-ai-vaguement-ton-coeur

    Après cette longue absence, le chapitre 8 est enfin en ligne et le chapitre 9 est pratiquement fini (04/07/2017)

  • 3963 visits
  • 9 articles
  • 203 hearts
  • 78 comments

12/05/2016





Rosie Dunkan, jeune femme de 23 ans décide de retourner dans sa ville natale. Elle sera confrontée à son passé, en effet elle devra faire face aux personnes qu'elle a quitté 5 ans plutôtMais sont-ils vraiment près à la revoir ? Surtout lui, comment réagira-t-il lorsqu'il la reverra ?

Rosie Dunkan, Justin Bieber.


MaybeSomeday-retranscrip // Wattpad // Twitter // Habillage // R.E.P.E.R.T.O.I.R.E

   



Chapitre 1 14/05/2016




Rosie

   J'avais pris l'avion direction Dryden petite ville de l'Ontario au Canada. J'ai regardé le paysage à travers le hublot. Cinq ans, ça fait cinq ans que je n'avais pas remis les pieds là bas. À cette pensée j'ai ressentis une pointe de nostalgie. J'y suis née et y ai passé toute mon enfance ainsi que mon adolescence. J'avais peur, peur de revoir tout le monde.

    Depuis le début du vol je n'avais pas réussi une seule seconde à me concentrer sur le film que j'avais choisi pour passer le temps.

    J'observai la petite fille à côté de moi, elle avait l'air émerveillé, c'était sûrement la première fois qu'elle prenait l'avion. En la regardant je pensais à ma petite soeur, à quelle point elle me manquait, c'est pour elle que j'avais décidé de revenir ici, bien-sûr pour mes parents mais surtout elle, parce qu'elle m'avait supplié et je n'avais pas pu résister.

    Elle allait avoir 18 ans, c'est un âge où on prend dès décision importante pour préparer son avenir. On a souvent besoin d'être épaulé par ses proche. C'est en partie pour ça qu'il fallait que je revienne.

     L'avion amorçait lentement sa descente. Je soufflai un coup pour me donner un peu de courage.

     Il y a encore quelque jours  j'étais étudiante dans l'une des plus grande université d'art visuel de New York, et maintenant je me retrouvais dans ma ville natale entrain  d'attendre mes parents à l'aéroport.

     Mon domaine c'est la photo. J'en suis passionné depuis ma petite enfance. C'est mon grand père qui m'a initié à cet art. Il m'a offert mon première appareil à cinq ans, c'était un vieille argentique. Mon grand père a toujours cru en mon avenir dans la photographie, je lui en serai toujours reconnaissante car sans lui je ne serai pas là où j'en suis aujourd'hui.

    J'ai cherché mes parents en passant rapidement en revu l'aéroport. Mon coeur se gonfla de bonheur  lorsque je les aperçu. Ma mère tenait la main de mon père. Un sourire se dessina sur leurs lèvres, je leur souris en retour.

    "Ah ma chérie, te voilà enfin !"

      Ma mère me prit dans ses bras manquant de m'étouffer. Ensuite ce fut le tour de mon père.

    "Allons y vite, ta soeur nous attend à la maison." Dit-il

     J'hochai la tête, puis enfila mon bonnet et mon écharpe avant de sortir. Dehors il faisait un froid glaciale. New York avait beau être plongé sous la neige durant cette période de l'année mais rien ne valait le froid hivernale de Dryden. Les voitures étaient recouvertes de neige ainsi que les routes. Il devait au moins faire -20.

    Nous arrivâmes enfin à la maison. Je m'arrêtai quelques instant pour l'observer, j'avais oublié à quel point elle était belle sous la neige.

     A peine la porte franchi que j'entendis des pas dévaler en courant les escaliers. Pas de doute c'était Lina. A cette pensée, je souris.

     Losqu'elle me vit, elle me sauta au cou.

     "Tu m'as tellement manqué Rosie ! J'attends ce moment depuis des semaines."

     Je la serrai fort contre moi, voulant lui transmettre tout mon amour.

     "Tu m'as manqué aussi ! Ça fait du bien de vous revoir tous les trois !"

Un sentiment de bien être m'envahit. J'étais avec eux maintenant.

      "Nous allons fêter ton retour comme il se doit, au restaurant !" Dit ma mère brisant le silence qui c'était installé.

      "Super, Lina tu viens m'aider à choisir une tenu ?" Je demandai voulant rattraper le temps avec ma soeur.

      "Oui maintenant que tu es là je compte bien en profiter pour te piquer des affaires."

     Je ris à sa remarque puis nous montâmes les escaliers pour rejoindre ma chambre. Rien n'avait changé, tout était à sa place comme si je n'étais jamais partie. Je m'attardais sur les photos accroché au mur. Il était dessus pratiquement toutes. Le revoir en photo me fis quelque peu mal au coeur.  Lina le remarqua et venu à côté de moi puis serra ma main dans la sienne pour me rassurer.

      "Ne t'inquiète pas il est partie pour quelque jours à Toronto avec –"

      Elle s'arrêta réalisant qu'elle allait dire quelque chose que je ne voudrais sûrement pas entendre, lâchant ma main par la même occasion. Je lui souris, pour lui montré que ce n'était pas grave, après tout il fallait bien qu'il continue de vivre.

       En cinq ans il avait sûrement dû oublier mon existence et bien changeait.

      Je me dirigea vers mon lit pour y poser ma valise bien remplie. Je l'ouvris pour choisir de quoi m'habiller convenablement pour aller au restaurant.

     "Tu pense que je peux mettre celle là ? J'ai un peu peur d'avoir froid." Dis-je pas sure de moi.

     "Pourquoi pas, elle est simple, j'aime bien. "

     J'hocha la tête en guise de réponse et partie dans la salle de bain m'habiller. C'était une robe noir dont le décolleté était habillé de dentelle. J'observai mon reflet dans le miroir un instant.

     Aller c'est parti.

     Je descendit les escaliers et me dépêcha d'enfiler mon manteau et mon bonnet.

     Le restaurant n'était qu'à quelque minute de chez nous. Cet ville étant ridiculement petite c'était un avantage, tout est à proximité. En revanche, tout le monde se connaît.  Sauf exception j'avais toujours considéré cela comme un inconvénient, c'est vrai tout le monde sait tout sur tout le monde, par conséquent les rumeurs coulent à flots. J'en avais d'ailleurs assez souffert durant mon adolescence.

    Le serveur nous indiqua notre table. J'adorais ce restaurant, il me rappelais mon enfance. J'y avais passé des moments merveilleux,  remplis de joie. Rien n'avait changé, le personnel est resté le même, toujours agréable et avenant.

   Malgré tout je sentais mes parents et ma soeur quelque peu distant. Ils me cachaient quelque chose. Et je détestais ça.

   Un soupire s'échappa de mes lèvres plongeant l'attention de toute ma famille, qui me regardait d'un air interrogé.

   J'allais prendre la parole pour m'expliquer mais je fus interrompu par le serveur qui nous apportait les cartes contenant les menus. Quand il quitta notre table, je pris la parole.

   "Bon. Il y a un souci ?"

    Ils se regardèrent l'air surpris que je puisse posé une tel question. Mais ma soeur brisa le silence pesant qui s'était installé autour de la table.

    "Promet moi d'abord que tu ne t'énervera pas."


Voilà le premier chapitre. C'est la première fois que j'ose publier quelque chose donc j'espère que vous serez indulgent avec moi, merci !

Chapitre 2 24/05/2016






Rosie


     Ce genre de phrase ne présage rien de bon. J'hochai la tête en guise de réponse, redoutant ce qui allait suivre.


    "Depuis quelque temps, je fréquente quelqu'un."
 
      Premier choque.


      Ça va aller Rosie. Respire.


     J'hochai la tête encore une fois, voulant digérer cette information. Après tout c'est compréhensible, elle n'allait pas rester seule pour l'éternité. Je me décidai à prendre la parole.


    "Je le connais ? "


      Je souris pour lui montrer que je ne lui en voulais pas, malgré le fait qu'elle m'ai caché une tel chose.


     "Plutôt bien en effet. "


       Deuxième choque.


     "Comment ça je le connais plutôt bien ?"


       Je dégluti, passant en revue dans mon esprit toutes les personnes que j'avais bien pu côtoyer de mon enfance jusqu'à mon départ. Le serveur venu prendre nos commandes. 


     "Oui. Il va arrivé, tu pourra voir par toi même. Mais surtout, je t'en supplie ne m'en veux pas te t'avoir caché une chose pareil. " Me supplia-t-elle.


       J'ai pris sa main pour la rassurer et pris la parole.


     "Bien sûr que je ne t'en veux pas ! Tu es ma petite soeur, je ne veux que ton bonheur et si ton bonheur c'est être avec la personne que tu aime alors tant mieux. Je ne te cache pas que ça me fait un peu mal de ne l'apprendre que maintenant mais ce n'est pas si grave. "


        Elle serra sa main un peu plus autour de la mienne.


      "J'espère que tu ne changera pas d'avis quand tu le verra. Je m'excuse si je t'ai peiné, je ne savais tout simplement pas comment te l'annoncer. " dit-elle, la culpabilité imprégnant ses paroles.


      "Je suis sure que je vais l'apprécier."


        Je pris Lina dans mes bras pour la rassurer. Mon père nous regarda avec amour avant de prendre la parole.


      "Tu vois, il ne fallait pas te faire du soucis, elle l'a bien pris. "


        Nous rigolâmes toute les deux face à la remarque de notre père, puis notre mère enchaîna sur un ton enjoué :


      "D'ailleurs je crois qu'il vient d'arriver."


        Un franc sourire se forma sur les lèvres de ma petite soeur. En revanche moi j'essayais de cacher mon stresse tant bien que mal.


         Ma soeur fit signe à son copain. Lorsque mon regard se posa sur lui, je cru tout d'abord à une blague de mauvais goût, mais je m'aperçu rapidement que tout ça était bien réelle. Mon coeur ne cessait de battre comme si il voulait quitter mon corps.


        "Jaxon ?!?"


         Troisième choque.


         Prend sur toi Rosie. Tout va bien.


         Je regardais ma soeur avec incompréhension et désarroi.


        Elle se leva pour embrasser Jaxon. Il salua nos parents puis se tourna vers moi et me fit un sourire que j'eu du mal à lui rendre.


      "Mon dieu Jaxon, tu as bien changé  !" dis-je abasourdi par la nouvelle.


        Il rigola à ma remarque. Nous nous installèrent tous autour de la table.


        Ma soeur pris la parole.


      "Voilà maintenant que tout le monde est la,  je pense qu'on peut manger."


        Personne n'osa la contredire se contentant de baisser la tête, un peu gêné par ces retrouvailles particuliers.


        Jaxon pris quand même la parole une fois qu'il eu fini son assiette.


       "Rosie ? "


         Je leva ma tête à l'entente de mon prénom craignant ce qu'il allait me dire.


       "Je te remercie. Je sais que ça compte énormément pour Lina que tu sois heureuse pour nous. " 


         Je me contentais de sourire ne sachant pas quoi dire. Je n'ai jamais été très doué pour exprimer mes émotions et communiquer.


         Il avait pris la main de ma soeur et entrelaçais leur doigts. Ce simple geste m'arracha un sourire.


         Il faut ce rendre à l'évidence ces deux là on l'air de vraiment s'aimer.


        "Ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ? " J'ai demandé curieuse.


         Ils se regardèrent dans les yeux tout les deux quelque peu gêné. Mais se fut Jaxon qui pris la parole.


        "Et bien, 6 mois. "


         Wow j'étais donc mis sur la touche depuis tout ce temps. Je ne pu cacher ma déception.


       "Oh je vois. Mais pourquoi me l'avoir caché ? Il allait répondre mais je m'empressa de le couper.
Et si ça a un rapport avec ton frère, sache que je m'en contre fous de lui et de ce qu'il peut penser. "


          Ils baissèrent les yeux tous les deux. J'avais mis en plein dans le mille.


          J'ai regardé ma soeur. Elle avait l'air si contrarié de m'avoir caché sa relation avec Jaxon.


         "Rosie, s'il te plaît ne nous en veux pas. J'ai eu peur que tu m'en veuille de sortir avec son petit frère." 


            La supplication et la tristesse pouvait se lire sur son visage. J'ai eu soudainement l'envie de prendre un verre.


           "Je crois que je vais aller digérer tout ça en prenant un verre au bar. Ne m'attendez pas je rentrerai en taxi."


            Je me leva sous les yeux quelque peu ébahi de ma famille, et qui sait ? Peut être même mon beau frère.Puis je partie m'installer au bar.


          "Une vodka s'il vous plaît. " Demandais-je sur un ton lasse.
 
          "Toute de suite mademoiselle. "


            Pourquoi cette histoire me touchait autant ? C'était sûrement parce que j'avais peur pour ma petite soeur. Elle était si innocente. Je ne voulais pas qu'il puisse lui briser le coeur comme on a pu briser le mien.


           "Mademoiselle ? Mademoiselle ?"


            Les appels du barman me sortirent de mes pensés. Il me tendait ma vodka arborant un air agaçait.


         "Oh excusez moi, j'étais dans mes pensées. "


          "Et qu'est ce qui peut tracasser une jolie fille comme vous ?"


           Je fronçais les sourcil surprise. J'hésitai un instant puis lui répondit.


          "Des histoires de famille. "


           "Oh je vois. Ne vous en fait pas, ça fini toujours par s'arranger. Dit-il d'un ton compatissant.


              Finançant ma boisson d'un trait je posa le verre sur le bar cherchant mon portefeuille pour régler et salua le barman.
     
               Arrivé chez moi, je déposa mon manteau et mes chaussures dans l'entrée, essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller les autres. Je montai les marches pour rejoindre ma chambre mais quelque chose m'interpella : la lumière de ma chambre était allumée. Je n'avais aucun souvenir de l'avoir laissé allumé.


             J'agrippai mon sac, prête à m'en servir si besoin, puis poussa la porte lentement avec mon pied.
Quatrième choque. Mon coeur ne cessait de battre, menaçant de quitter ma cage thoracique. J'ai senti ma gorge se serait sous le coup de l'émotion.


           "Qu'est ce que tu fous ici ?!"






Bonjour, voila le chapitre deux, je suis désolée pour le retard, samedi je n'étais pas disponible. Merci d'être aussi nombreux, plus de 200 visites c'est énorme pour moi, j'espère que l'histoire vous plait, n'hésitez pas à me donner vos avis en commentaire ou à kiffer. Merci !!!